Alzack Hawk.png

Alzâck Hawk

Le Stratège d'Utopia

Nom: Hawk.

Prénom(s): Alzâck.

Surnom(s): « Le Stratège d'Utopia », « Le Sans-Magie », « Le Stratège à la sucette », « L'insurpassable Stratège ».

Taille: 1m73.

Naissance: 31 octobre 699 du calendrier Utopien, il perd cependant la mémoire et se réveille le 6 février 702.

Profession(s): Stratège Impérial malgré son jeune âge, puis Capitaine Corsaire.

Magie: Aucune.

Rang Utopien: Dernière position, seul Sans-Magie d'Utopia.

Groupe sanguin: O-.

Première apparition: Les Chroniques d'Utopia: Midgard - Le Réveil de l'Avatar.

Apparaît dans: Les Chroniques d'Utopia.

Description physique:

 Plutôt mince et ayant de longs cheveux marron coiffés en tresse et de deux mèches de par et d'autre du visage, Alzâck détient un physique légèrement androgyne le faisait souvent passer pour une fille de dos. Malgré sa minceur, il est plutôt bien musclé dû à ses exercices quotidiens de musculation et d'arts martiaux à défaut d'être le seul Sans-Magie.

 Bien souvent, il présente d'épais cernes sous ses yeux d'un magnifique violet. Lorsqu'il se concentre intensément, ses iris semblent devenir plus brillants, leur éclat luisant lançant des éclairs au moindre mouvement.

 Alzâck affectionne particulièrement les costumes trois-pièces confortables pour la navigation, à savoir bottes et pantalon bouffant marron, chemise souple et élastique blanche revêtue d'un corset noir aux boutons dorés. S'il s'agit entre autres couleurs de l'uniforme attitrée des Stratèges Impériaux, c'est la tenue qu'il préfère.

Détail important:

 Son corps provient de l'union d'un Humain, Nathanaël Hawk, et d'une Vampire, Victoria Tepes. Il est par conséquent un Dhampir. Son organisme fonctionne à la fois comme celui d'un Humain et comme celui d'un Vampire. Il peut sortir au grand jour et peut se nourrir comme les autres Humains. Il peut ressentir la douleur et utiliser l'efficacité de ses muscles de Vampires s'il le souhaite et s'il en a conscience.

 Cependant, son corps ne produit pas de sang. Ne s'en nourrissant pas non plus, il suit un traitement spécial sous forme de sucettes:

  • Des sucettes rouges pour permettre la production de sang par son organisme sur quelques jours;

  • Des sucettes jaunes pour reprendre des forces sous forme de glucose, son cerveau consommant lui aussi pas mal d'énergie;

  • Des sucettes vertes qui lui servent de remède contre le mal des transports dont il est une grande victime

Mentalité:

 Alzâck est un véritable érudit. Son très jeune âge n'a nullement entravé sa soif de connaissances. Guidé par son excellente mémoire qui répertorie chaque information, il développe un goût passionné pour chaque chose, plus particulièrement dans le domaine des sciences et de la culture de l'Ancien Monde.

 N'ayant aucune trace de magie en lui, il a apprit très tôt à faire autrement et à créer d'ingénieux stratagèmes pour résoudre ce manque.

 Il est fidèle et est un véritable ami, se montrant capable de donner de sa personne pour aider son prochain.

 Cependant, ses capacités ont tellement plu à l'Empereur qu'il fut rapidement embauché comme Stratège Impérial et, travailler dans un tel milieu rempli de chasse aux opportunités ainsi que de profit personnel, il s'est forgé malgré lui un égo surdimensionné montré par une très grande prétention. Cela dit, jamais il n'a montré le moindre mépris envers les autres.

 Si, la plupart du temps, il montre un côté adolescent blagueur, déconneur et doté d'un grand égo, lorsqu'Alzâck s’investit de son rôle de Stratège et/ou que la situation devient subitement beaucoup plus complexe, il semble complétement se métamorphoser pour devenir un adulte posé et mature. Lors de ses moments, qu'il a nommé « Mode Stratège », et qui sont reconnaissables par son changement de personnalité et la lueur de ses yeux devenue plus brillante, presque mystique ; sa concentration devient intensive et il en est imperturbable. Les tactiques qu'il met alors au point dans cet état là sont quasiment invincibles.

/!\ RISQUES DE SPOIL /!\

Avant Les Chroniques d'Utopia:

 Prodige de l'Empire précocement, Alzâck, supposément né le 31 octobre 699, n'a aucun souvenir précédant son réveil à Astrapolis le 6 février 702. Il vivra trois ans à l'Hôpital avant d'être adopté par Luc et Maria Lloyd. Et, durant ses deux années en tant qu'enfant infirme, il fera la connaissance de ses deux meilleurs amis: Grégory Elric et Arcadiia Elfaph.

 Très tôt, il se fait remarquer grâce à son sens inné de la logique et de sa mémoire hors du commun. Sans que l'on ait à lui apprendre quoi que ce soit, il se met à lire de lui-même, préférant de loin les revues et thèses scientifiques aux comptines pour enfant. Rapidement, il se prend de passion pour les jeux stratégiques et devient maître dans l'art d'orchestrer et d'anticiper chaque chose. Les rumeurs veulent que, lors d'un tournoi d’Échecs, il soit parvenu à la première place sans jamais avoir sacrifié le moindre pion.

 À ses 5 ans, durant l'été 705, l'Empereur Karl Nozrak le nomme Amiral temporairement après avoir eut vent des exploits d'Alzâck. Celui-ci débloque une situation et remporte une bataille très complexe contre l'Union. Malgré son trop jeune âge, ses compétences et sa maturité ne mentirent pas: le prodige surpassait déjà les plus fins Stratèges de l'Empire.

 Il intègre en avance l'Académie Astrale en première année à 9 ans, en septembre 709, année durant laquelle il devient le Stratège Impérial après avoir remporté, poussé par Grégory, chaque duel de stratégie d'un tournoi spécial. C'est en final qu'il affronte et vainc l'ex Stratège Impérial Lawman.

 L'année scolaire suivante, dès septembre 710, bien qu'il soit beaucoup trop avancé sur le plan des connaissances, il demande contre toute attente de redoubler, pour seul prétexte de rester avec ses amis qui intègrent cette année là, pour leurs dix ans, l'Académie Astrale. Il accepte un marché avec l'Empereur pour travailler en alternance. Une semaine sur deux, il profite des cours et de ses camarades, et l'autre semaine, il travaille pour l'Empire comme Stratège officiel. Pour protéger son identité, il utilise le pseudo « X », mais cela ne dure pas bien longtemps à cause d'un espion.

 En l'espace de quelques mois à peine, la très redoutable efficacité de ses stratégies permet à l'Empire une défense sans faille. Bien qu'il ne souhaite pas participer aux violentes guerres pour la suprématie sur l'île du bout du monde, la Gynocratie de Mara, Denpourpre, l'Union et la Ligue, il en fait bien assez pour être craint et respecté de tous, sauvant chaque jour encore plus de vies.